Skip to content

El Biquet

March 29, 2014

Aujourd’hui j’ai envie de vous en dire plus sur Sieur Biquet. Les divers blogs d’hommes en PMA m’ont amenée à réfléchir sur le parcours PMA, vécu par l’Homme. Commençons par le début.

Au début de nos essais, quand pour moi, 8 mois d’essais c’était loooong, Sieur Biquet disait que si on n’y arrivait pas, c’était de ma faute. Bon, ma mère aussi me le disait, mais de son homme, ça fout encore plus en rogne. J’y pensais trop, j’étais selon lui omnibulée et du coup, je bloquais le truc (oui oui, on peut bloquer la route aux zozos vers l’ovocyte, vous saviez pas? On installe des barrages, des péages et tout et tout). Autant vous dire que cela avait le don de me mettre en rogne. Forcèment, quand on est en essais, on regarde dans les poussettes des passantes, on fait “awwww” devant Jacadi, on devient gaga. On se met aussi à calculer les bonnes périodes du mois, au fur et à mesure, les tests d’ovulation entrent dans la danse. Oui, tout devient déjà mécanique, car quand on a 25 ans, que ça fait déjà un an et que tout le monde autour de nous procrée à la vitesse de la lumière, on ne peut pas s’empêcher de penser “j’ai un problème”. 

Quand j’ai voulu commencer à en parler au corps médical (notre médecin traitant au début), Sieur Biquet n’y a pas vu d’objection. Il est comme ça mon homme, il me laisse faire ce que je souhaite. Quand le 1er spermogramme a été prescrit, il n’a pas bronché. Entre temps, on avait vu que ma Réserve Ovarienne (R.O) et mon bilan sanguin étaient normaux, cela confirmait donc que je bloquais le truc psychologiquement. 

Quand le résultat pas terrible est tombé, je l’ai vu vacillé. On s’est renseigné, on a demandé à de la famille dans le corps médical. Mais Sieur Biquet ne voulait pas aller en PMA. Il voulait continuer à essayer car alors son score était de 14% de typiques (en fait le labo était foireux mais nous ne le savions pas). Etant un peu têtue de nature (et devenant franchement obsédée, le derrière entre 2 chaises, sachant qu’il y avait un souci mais ne pouvant en parler à personne avant confirmation), je me suis inscrite sur des forums d’infertilité. C’était il y a 1 an 1/2. J’y ai lu que les délais de rdv pour des couples de moins de 30 ans pouvaient aller jusqu’à 6 mois! J’ai pris peur, j’ai forcé la main de mon homme, et j’ai pris rdv dans notre centre PMA, rdv qui a lieu… 15 jours après! (eh oui, j’avais lu des délais dan des centres publics).

Sieur Biquet est donc venu avec moi, comme à chaque rdv avec Super Gygy. Il y allait en trainant un peu la patte, je lui avais vendu le truc “on aura rdv dans 6 mois” et en fait non. Mais il s’est plié à tous les examens demandé par Gygy Miracle, sans broncher, sans un reproche.

Quand on a eu les résultats data du second spermogramme, j’ai vu mon homme s’effondrer pour la première fois. Dans le taxi du retour (oui ça y est, on était infertiles, on allait pas se mêler à la populasse), il décrétait l’arrêt du tabac (enfin, la prise du vapottage), et l’introduction des légumes verts. J’ai été tellement fière de lui.

J’ai toujours voulu impliquer mon homme au maximum. On va dire les choses clairement, au risque de choquer: oui c’est lui qui a le souci et c’est moi qui bouffe le traitement. Mais je ne vois pas la chose de la sorte. ON a un souci, et il partage comme il peut le fardeau du traitement. Tous les soirs c’est LUI qui me pique, comme ça il a aussi les contraintes horaires des piquouses et il met la “main à la pâte”. Les matins de monitoring, je l’appelle en sortant pour lui donner les scores du jour (je ne l’oblige pas à venir, aucun intérêt pour lui). Et surtout, il supporte mes humeurs dues aux hormones et au parcours. Il m’arrive parfois de lui en vouloir, soyons francs. Je lui en parle, il écoute, il est là, il comprend et ça va mieux. On est partisans de la communication. Si je ne lui dis pas quand ça va pas dans ma tête de lapin, ça se voit dans mon comportement, je ressasse, et ça empire. 

Parfois j’envie les couples bisounours, qui s’aiment, se marient, ont un gamin dès la première année et tout est parfait. Puis je me dis que non. Jusque là, nous avions tout pour nous. Puis cette épreuve a été mise en travers de notre chemin de couple, tôt. Elle aurait pu nous briser, mais non. Quelque part, elle nous a soudé. Quand on en viendra à bout (quelqu’en soit l’issue), on partagera cela à jamais. On en a bouffé dès le départ, on a surmonté, et on a quelque chose en plus que les autres couples bisounours (tralala-lalère).

En ce moment de couvade, Sieur Biquet se transforme en poule couveuse. Il me dispute quand je met des pantalons car selon lui, ça serre le ventre et ils vont se sentir trop à l’étroit. Ce matin, il m’a demandé si je voulais pas vomir, et était déçu de ma réponse négative (taré). Il me caresse le ventre, leur parle, et met son oreille sur mon genre en leur demandant “vous êtes toujours là?”. Mon homme est constant dans son positivisme. 

Voilà, vous connaissez un peu El Biquet. Quand il a su que cet article portait sur lui, il a eu peur “tu me critiques pas hein?”. L’est mignon😉

Image

From → Humeur du jour

25 Comments
  1. Sachka permalink

    Je reconnais mon homme dans ton biquet🙂 sauf peut être dans la démonstration: je couve aussi 2 minis nous et si je leur parle toute la journée en me caressant le ventre, c’est plus difficile pour mon homme!
    Par contre il est toujours la et il faut bien le dire, sans nos chéris on deviendrait complètement zinzin-aigrie-moche!
    Bonne couvade a vous, je croise les doigts aussi fort pour vous que pour nous🙂

    • C’est gentil! Pour le coup l’homme est bcp plus positif, il y croit tellement… Je crois pour vous aussi.

  2. Il est chou ton biquet, il a l’air de plutôt bien avoir accepté son souci. D’accord avec toi sur le petit + versus couple bisounours, les épreuves ça soude ou ça sépare et celle ci particulièrement. Je me sens plus encore proche de Choubidou que je ne l’ai jamais été depuis qu’on partage tout cela.
    Ton biquet semble plutôt charmant !
    Bisous

    • Il est, et il a une patience et une capacité de compréhension exemplaire😉 surtout avoir cette épreuve tôt dans notre mariage…

  3. C’est très beau ce que tu as écrit… Je suis un peu dans la même situation, mais malheureusement je n’ai pas le même “recul”…
    Je croise pour que la couvade se clôture par une ponte dans 9 mois😉

  4. Coeur, Biquet !

  5. C’est trop mignon! Bises les lapinous, bonne suite de couvade!

  6. nounouche permalink

    Pleins d’ondes positives pour ce tec quand est prévue la pds??

  7. Il est chouette ton Biquet, tu devrais le garder en fait. ^^
    Bisous

  8. Sacré Biquet, on y va à reculons et après on couve ensemble. C’est beau! Bisous

  9. El Biquet is marvellous!

  10. Dis donc c’est une petite perle ce sieur biquet!! Carrément d’accord avec toi. Rien a envier au autres car nos expériences font ce que nous sommes auj et notre parcours nous montre a quel point notre couple est solide! Chouette idée d’article en tous cas, je vais peut etre te la piquer🙂

  11. C’est cromeugnon.❤

  12. Sacré Biquet !
    Bisette !

  13. Excellent, et ton passage sur les couples bisounours qui sont moins soudés que nous m’a fait le plus grand bien. Je culpabilise encore parfois d’être la source du problème et de voir ma moitié surbir tous les examens et les traitements (car ca y est, la fusée FIV1 est sur le pas de tir) même si elle passe ton temps à me dire que ce n’est pas de ma faute et qu’on va surmonter cela. Depuis quelque temps, je me suis mis à chercher le positif dans nos petits tracas : retard de doc pour le permis de construire qui nous permet de faire modifier le PLU, retard d’avion qui nous permet de rencontrer des gens hyper sympas qui nous ont invités chez eux, …. mais je me demandais quel pouvait bien être le côté positif de l’aventure PMA … tu en as donné une partie de la réponse … l’autre est qu’on aura un niveau de gestion des problèmes bien différents des autres (une amie m’avait dit qu’elle a un pb grave car elle devait changer son embrayage à 1000 €) et qu’on apprendra une autre facette de la vie à nos gamins.

    • Je suis persuadée que nos enfants auront à nos yeux, une autre valeur, bien plus grande. Que la pma nous apprend un certain recul sur les problèmes du quotidien (avant j’étais une grande stressée pour tout. Maintenant, hormis la pma, ma reponse favorite c’est “bof” ou “mais c’est rien!”.

  14. M. Biquet sounds adorable! Bisous a vous deux!

  15. J’aime ton Biquet !! Enfin, on se comprend hein… Je le trouve touchant. Parce qu’il a su accepté de te suivre malgré ses réticences (quelle preuve d’amour!), il vous a donc permis de ne pas perdre plus de temps, il a su accepter le diagnostic et entendre tes sautes d’humeur, tout en participant activement aux protocoles. Bref, Sir Biquet est une perle !! Et j’adoooooore quand tu le traites de taré !! lol
    On a vraiment le même fonctionnement avec Chéri: on se dit tout, tout de suite. C’est parfois pénible (surtout pour lui…), mais ça évite les ruminations ou autres rancœurs inutiles.
    J’espère du fond du cœur que ce TEC viendra combler toutes vos espérances et que Biquet pourra continuer de te traiter comme une princesse et de parler à ton bide pendant de longs mois… Bisous.

    • Tu l’as bien cerné, et je vois que l’on a le même mode de fonctionnement! bisous à toi

  16. Titine7831 permalink

    Je l’aime bien ton Biquet, il ressemble beaucoup au mien…
    Je croise les doigts pour que ta couvade dure, dure, dure, dure…

  17. Trop mignon. Il me fait penser à mon Biquet sur certains points🙂 Je suis aussi convaincue que l’infertilité est une de ces épreuves qui éprouvent mais soudent aussi les couples qui y survivent.
    Gros bisous. Je croise tout ce que je peux.

  18. bonne couvade, et le bonjour au biquet qui a l’air d’être un mec cool!
    bises

  19. C’est beau. Il est vraiment trop chou ton Biquet. Courage à vous deux pour cette épreuve. Tu as déjà eu un dépistage génétique pour repérer le gène “implantation” de l’embryon? Ca ne se dit surement pas comme ça mais mon acupuncteur (qui est médecin aussi) m’a expliqué que lorsque on avait plusieurs transfert sans grossesse on pouvait pousser les examens( onéreux) pour voir si les embryons avec le fameux gènes qui est à l’origine de la nidation. Il parait que même des blastos peuvent ne pas avoir ce gène ce qui fait qu’ils n’accrocheront jamais. J’envisage d’en parler à mon nouveau Gynéco. Bisous

    • Oui ca me dit quelque chose mais la technique n’existe que dans 3 centres en france et est renservé à ceux avec des maladies génétiques. Par contre c’est fait systématiquement en espagne…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

1,2,3, les Ourses et Moi

Une infertile, deux petites Ourses et la vie qui continue...

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

Après la galère d'une infertile

Comment on a gagné contre DNLP

EndoPMA

Endométriose? PMA? Me voila !

quatreenfants.wordpress.com/

Le blog d'une maman de jumeaux, option famille nombreuse

Fee du Nord

Les créations étincellantes de la fée du nord

Des amours de jumeaux

Maman solo de deux petits garçons

Pourquoi Pas Moi Bordel !!

Saga d'une meuf en PMA

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

☆ À la recherche de nos étoiles ☆

Le parcours d'une PMette déterminée

HOMEMADE PERRINPIMPIM

Tricot, couture, déco, Perrin n'arrête jamais !

September

6 months or more

Madame Cigogne nous snob !

Les déboires d'une femme en attente de bébé

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

icsi pari

Le journal d'un couple en PMA

FIV DO entre autres choses...

Entre nuages et éclaircies

lili ou comment la pma est entrée dans nos vies

Notre combat de super héros pour devenir parents

Parents de jumeaux

Papa et Maman Autrement

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

Mademoiselle K attend

L'attente de mon koala

Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA... Avec un Happy End !

Le parcours du combattant

Pour que 1+1 fassent enfin 3 (ou même 4, soyons fous !)

Être une maman sans enfant ...

ou comment malgré un ventre vide, le coeur s'exprime...

Où es-tu ma bonne étoile ?

La suite du blog "en attendant mon tour"

Le berceau vide. Après la PMA, la vie sans enfant...

5 années d'essais en espérant avoir un bébé... mais l'endométriose et l'adénomyose ont été plus fortes que nous... notre chemin se poursuivra à deux...

Après la ligne rose

Un bébé made in PMA: l'histoire continue

Ma douce PMA

Vous aider à mieux vivre avec votre AMP au quotidien

Ciconia ! T'en va pas !

Adoption et/ou PMA, telle est la question

kiffelavieenpma

parcours d'une infertile

Ma vie en pma

Journal d'une vie qui bascule dans la pma

Bibiche dans tous ses états

Découvrir à 30ans qu’avoir un bébé c’est le parcours du combattant et qu’en plus il faut un moral d’acier

Bé-béatitude

La quête du bonheur!

la cigogne en vrac

Si Dieu existe vraiment, j'espère qu'il a une bonne excuse.

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

%d bloggers like this: