Skip to content

Finalement, les hormones…

March 10, 2014

Au départ, Dame Lapin s’est dit qu’elle ferait pas d’article. Qu’elle en pondrait un gros mercredi, avec le feedback du monitoring.

Après 3 jours de stimulation, Dame Lapin va bien. Grosso modo. Vous allez comprendre.

Les 75 ui de Gonal, rien à voir avec la dose de cheval des 300 ui des FIV. Pour le moment, pas vraiment d’effet secondaire. Les piqûres sont toujours aussi désagréables (nous avons la preuve que le lapin n’a pas sombré dans le SM). Je tremble toujours de l’oreille en pensant au cétrotide qui arrive demain (heureusement que l’appartement est petit, Sieur Biquet ne cavalera pas longtemps après son lapin, la seringue à la main). Je ne sens pas mes follicules qui jouent au flipper dans mes ovaires. Je n’ai pas vraiment d’insomnies, autre que le traditionnel tournicoti du “Fais-je ça pour y croire, espèrer et me vautrer encore une fois? Vais-je voir les autres pour qui cela marchera, et devrais-je chercher une nouvelle place sur le quai?”.

Mais voilà, j’ai eu besoin d’écrire. Tout à l’heure, Dame Lapin se balade le dossier sous le bras dans les couloirs. Retour à son bureau. Les collègues autour d’une autre collègue, qui dit “c’est pour ça que j’ai préféré faire un gosse…” gloups, Dame Lapin se carapate. De retour au bureau, confirmation que c’était bien une annonce de grossesse. D’une nana mariée 1 an après moi. Qui fume. Qui a mon âge. Pourquoi elle et pas moi?

Au final, depuis cette “annonce”, j’ai les larmes aux yeux. Même avec 75ui, les hormones sont quand même à fleur de peau. Mais bordel, avec toutes les annonces que j’ai vu passé, je devrais être habituée non?!

Je suis donc la seule dans mon service, en couple sans enfant. La SEULE! Il y a une cinquantaine de femmes dans mon département, pour info. Soit elles ne sont pas en couple, soit elles ont passé l’âge de procréer et en ont. Je pensais être la prochaine: je me suis encore vautrée. Je pensais qu’elle aussi avait des problèmes, ou qu’elle voulait attendre: ben non, il n’y a que toi qui n’y arrive pas autour de toi.

On va donc affronter les prochaines questions liées à sa grossesse, du type “Mais, tu t’es mariée avant elle, alors et toi?”, “Tu attends quoi?” etc… Le problème c’est que dans le milieu professionnel, on ne peut pas tout dire…

tumblr_mao5gpncgW1qa5rnho1_1280

Et pourtant. Comme les femmes enceintes, je gère les nausées. Les jours où on se sent pas bien. Les rendez-vous médicaux. Comme les mamans, je gère les absences après 18h, avec les regards des collègues “mais elle n’a même pas d’obligation familiale, elle n’est pas maman”, non mais des piqûres m’attendent. Et pourtant. Pourtant je n’ai pas d’enfant, et mon utérus est vide.

From → Humeur du jour

40 Comments
  1. Je suis vraiment désolée. Rien n’est ni logique, ni mérité et encore moins juste. Je croise les doigts pour que tu sois la prochaine.
    {{Bisous}}

    • je pensais vraiment pas que je réagirai comme ça. Se mettre à chialer au bureau à cause d’une annonce de grossesse, non mais WTF!

      • Je pense qu’on aurait été très nombreuses à réagir pareil.

      • je devrai être habituée. Le nombre de grossesses qui ont été annoncées… Mais elle, elle était la dernière. Enfin, plus maintenant

      • Je ne pense pas qu’on puisse s’habituer à la douleur, en particulier celle liée à ce vide injuste.
        On apprend peut-être à mieux la gérer ou encore à mieux la cacher mais elle est toujours là.
        Courage ma belle.

      • j’ai encore des choses à apprendre alors

      • Oui mais non hein! D’abord j’ai dit “peut-être” et en plus je ne pense pas que garder la douleur au fond de soi soit une bonne solution.

      • chialer au bureau, c’est pas top non plus:-/
        J’en ai marre de ces foutues hormones😦

      • je t’envoie un mail. Tiens bon. {{hug}}

  2. ‘tain on devrait se faire un service avec rien que nous les pmettes ! Pleurer toutes en mêmes temps un bon coup et se soutenir et se marrer les autres fois. Toutes des poufs les nénettes de ton service. Bien sûr tout ça est profondément injuste, et chaque annonce fait mal. On se met toutes à ta place. Des bisous réconfortants pour la peine…

  3. Arf… et ce dernier paragraphe qui veut dire tellement…Je suis desolée que cette annonce “speciale” se fasse en ce mpment. Bien du courage pour cette stim’ et des bises

  4. C’est les hormones !!! La faute aux hormones !!! On s’habitue, certes, on encaisse, peut-être mieux, certes, mais pas quand on est sous hormones. FIV ou TEC, 75 ui, c’est 75 ui. Chouchoutte toi et pense à toi. Les autres on s’en fout. Des bisous.

    • C’est ce que j’ai dit à Sieur Biquet: 75ui, c’est 75ui de plus qu’en temps “normal” (=sans pma)

  5. Ma petite lapin… Que te dire… pleure très fort, ça fait du bien de pleurer, ça fait partir les pensées négatives qui étouffent trop.
    Pour ta collègue, c’est parfaitement injuste, comme toujours. Etre la dernière, c’est difficile, ça fait peur, et c’est pas juste. Le boulot est sensé être un échappatoire, pas un lieu de ressasse de pensées PMA et tristesse.
    75UI de Gonal suffisent pour te faire lâcher tout cela aussi, c’est certain.
    Bisous ma jolie. et courage

    • merci merci merci.
      Oui, surtout le fait d’être la dernière. Parmi 50 nanas quoi (on va pas compter les filles qui sont pas en couple hein). Tout le monde y est passé: les + de 40 ans, les fumeuses, les obèses. Jvais peut-être me droguer sait-on jamais. Ah mais non, déjà fait avec le gonal^^

  6. Je voulais dire, 75UI de gonal suffisent à rendre plus émotive, c’est du vécu (clavier de marde). Mais en même temps, vaut mieux pleurer un bon coup que de tasser dans un coin de sa tête ces pensées.

  7. bonsoir, bon courage, je comprend ce que tu ressens, ma chérie en “supporte” une en face d’elle toute la journée, et je lui dis tous les jours : la roue tourne, la prochaine ça sera toi, mais toi, tu auras la générosité d’embêter personne parce que tu t’arrêteras super vite! allez, je joke, on en est pas là, courage, courage à toi!

    • ta joke a eu le mérite de me faire sourire😉
      Et puis nous, on sera plus belles, enceintes! Et toc!
      Merci de ton commentaire

      • ah ah, ça c’est sûr, y a pas photo ; tiens, méchanceté gratuite, ça fait du bien!

  8. C’est sûr qu’en traitement il y a zéro empathie de l’entourage, vu que contrairement aux femmes enceintes, notre galère ne se voit pas… Bon courage Dame Lapin, ton tour va venir, j’en suis sure. Gros bisous

  9. Franchement pour moi les annonces de grossesses c’est ce qu’il y a de pire. Ça me donne envie de chialer à chaque fois, que je sois sous hormone ou pas d’ailleurs…
    Courage mon petit lapin, je t’embrasse.

    • Là ça m’a bien prise par surprise. Et le reste de la journée a été pareille: dans le bus, dans le métro, elles sont partout!!!^^

  10. Je crois malheureusement qu’on ne peut pas s’habituer…
    Je vote pour une ville de PMA d’où on excluait les autres. Avec l’espoir qu’on se ferait vite foutre dehors pour cause de gros ventre. Ça va loin mes rêves !
    Bon courage… bises

  11. Ohh dame lapin comme je te comprends depuis aujourd’hui! Je n’aurais jamais cru éprouver cela et je suis pas encore sous traitement hormonal. Y’a pas de honte à pleurer, ça fait du bien parfois (souvent). Gros bisous

    • J’ai couiné dans l’épaule de l’homme. C’est mieux qu’au taf, c’est plus douillet et il s’en fout si le mascara coule😉

  12. je suis désolée Miss lapin… les annonces sont tellement difficiles… c’est tellement injuste…
    pleure ca fait du bien…
    nous on est la et on comprend..
    des bises de réconfort

  13. La Galinette permalink

    Ta conclusion à partir des “et pourtant” est édifiante. C’est tout à fait ça !
    Tu as le don pour résumer cette absurdité de la vie avec brio

    • Hummm j’aurai bien aimé m’en servir pour autre chose mais soit, je vais pas faire la grognasse fertile “haaan j’aimerai trooop avoir une fille”, on va prendre ce qu’on a. Bisous à toi

  14. tittounett permalink

    J’avais trouvé la super parade à ce genre de question : un air dégoutté en fronçant bien le nez et en disant “aahh non merci et puis je n’ai pas de congélateur”. Crois moi, c’est imparable et ils n’y reviennent pas !

    • nan, j’ai des méga relou dans le service, du genre “c’est parce que tu sais pas ce que c’est, tu devrais te dépêcher, avec l’âge…”.

  15. Moi ma nouvelle parade consiste à dire que je suis trop jeune pour faire des “gosses”, les gosses c’est bien mais pas pour maintenant! Na! Courage avec tes piqûres. Bisous

  16. Les annonces sont toujours aussi difficiles, et pendant les traitements ça n’arrange rien… Désolée que tu sois la dernière de ton service. Mais ça pourrait être bientôt ton tour, concentre toi sur ce tec et essaie de te mettre des œillères, c’est ce que je fais, j’ai comme l’impression que ça commence à marcher. Pleins de bisous.

  17. Les annonces de grossesse sont pénibles en temps normal, mais alors là, en plein traitement avec ces hormones (même si ce n’est que 75…), je comprends que ça soit difficile de retenir tes larmes. Courage!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

1,2,3, les Ourses et Moi

Une infertile, deux petites Ourses et la vie qui continue...

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

Après la galère d'une infertile

Comment on a gagné contre DNLP

EndoPMA

Endométriose? PMA? Me voila !

quatreenfants.wordpress.com/

Le blog d'une maman de jumeaux, option famille nombreuse

Fee du Nord

Les créations étincellantes de la fée du nord

Des amours de jumeaux

Maman solo de deux petits garçons

Pourquoi Pas Moi Bordel !!

Saga d'une meuf en PMA

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

☆ À la recherche de nos étoiles ☆

Le parcours d'une PMette déterminée

HOMEMADE PERRINPIMPIM

Tricot, couture, déco, Perrin n'arrête jamais !

September

6 months or more

Madame Cigogne nous snob !

Les déboires d'une femme en attente de bébé

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

icsi pari

Le journal d'un couple en PMA

FIV DO entre autres choses...

Entre nuages et éclaircies

lili ou comment la pma est entrée dans nos vies

Notre combat de super héros pour devenir parents

Parents de jumeaux

Papa et Maman Autrement

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

Mademoiselle K attend

L'attente de mon koala

Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA... Avec un Happy End !

Le parcours du combattant

Pour que 1+1 fassent enfin 3 (ou même 4, soyons fous !)

Être une maman sans enfant ...

ou comment malgré un ventre vide, le coeur s'exprime...

Où es-tu ma bonne étoile ?

La suite du blog "en attendant mon tour"

Le berceau vide. Après la PMA, la vie sans enfant...

5 années d'essais en espérant avoir un bébé... mais l'endométriose et l'adénomyose ont été plus fortes que nous... notre chemin se poursuivra à deux...

Après la ligne rose

Un bébé made in PMA: l'histoire continue

Ma douce PMA

Vous aider à mieux vivre avec votre AMP au quotidien

Ciconia ! T'en va pas !

Adoption et/ou PMA, telle est la question

kiffelavieenpma

parcours d'une infertile

Ma vie en pma

Journal d'une vie qui bascule dans la pma

Bibiche dans tous ses états

Découvrir à 30ans qu’avoir un bébé c’est le parcours du combattant et qu’en plus il faut un moral d’acier

Bé-béatitude

La quête du bonheur!

la cigogne en vrac

Si Dieu existe vraiment, j'espère qu'il a une bonne excuse.

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

%d bloggers like this: