Skip to content

La PMA et la vie professionnelle

June 10, 2013

images

En commençant le parcours FIV, Dame Lapin a demandé à son Biquet un nouveau calendrier, pour y indiquer les divers J1, RDV échographie et PDS, ovitrelle, ponction, transfert, PDS… Tous les jours, Dame Lapin savait qu’il falait qu’elle rentre ventre à terre au terrier pour sa piqûre quotidienne. Elle se voyait bafouiller des excuses bidons à ses amis qui l’invitaient à diner (“je peux venir avec mon stylo de gonal f? ahaha”), s’écroulant de fatigue à 22h30 comme une larve. D’ailleurs Sieur Biquet aussi est obligé de rentrer ventre à terre piquer sa lapine. Privé de sortie aussi.

Ces inconvénients sont gérables. Et supportables. Mais s’ajoutent aussi les inconvénients avec la vie professionnelle! Parce qu’à la base, tu pensais qu’une piquouse et hop on en parlait plus? Que nenni!

Pendant la FIV 1, Dame Lapin a su serrer les miches pour qu’aucune réunion n’intervienne les matins de contrôle. Finalement, les contrôles ayant lieu très tôt, j’avais bien géré.

Ensuite le quotidien en traitement. Plus les jours avancent, plus les ovaires travaillent, plus le bas du ventre tiraille. Nombre de fois Dame Lapin a dû se retenir de se frotter le bas-ventre, geste qui soulageait beaucoup mais qui pouvait être mal interprété (“non duc*n, c’est un bébé, c’est du gonal”).

Puis l’absence maladie pour la ponction et le transfert, avec l’interrogation des collègues (surtout que ça tombait un vendredi et un lundi…), et du chef… Chef qui depuis, est au courant. On remerciera une collègue qui a cru bien faire. Sauf que depuis, Chef me regarde avec des yeux bizarres, me parle de ses amies de 40 ans qui sont passées par là (merci de remuer le couteau dans la plaie), et comme quoi c’était duuuuuuuuuuuuuuuuuur psychologiquement et physiquement. C’est gentil mais la PMA ne rend pas handicapé.

S’ensuivit nombre de missions qui me furent confiées toutes aussi interessantes: impressions, réservation de places de parking etc… Bref intellectuellement je m’ennuyais, mais niveau emploi du temps, c’était le pied: pas de stress, et je pouvais partir tôt quand je n’étais pas en forme.

FIV 2, on va s’marrer. Ou pas. Dame Lapin va pouvoir être embauchée chez Pinder. En plus d’avoir des doses augmentées, et donc un risque que les effets secondaires soient plus importants, Chef lui apprend qu’en plus de son taf, elle va récupérer celui de sa collègue qui part en congé maternité. Alors déjà, voir toutes ses collègues qui sont enceintes, partent, reviennent avec bébé tandis que moi, pauvre infertile, reste sur le bas côté, c’est pas terrible. Mais jongler mon taf + celui de ma collègue (bien plus important que le mien) + FIV 2… Disons que le taf est devenu un obstacle, chose qu’il n’tait pas avant.

Parce que oui, Dame Lapin a une conscience professionnelle (quand même). Le collaborateur bossant avec ma collègue va compter sur moi. Mais comment peut-il compter sur moi alors que je ne serai pas à 100%? Alors que je vais avoir des journées d’absence?? Je devrai peut-être être égoiste, ne pas m’en occuper. C’est leur problème. Mais non, cela m’angoisse.

Et franchement, je m’en serai bien passée…

From → Humeur du jour

12 Comments
  1. pas facile le jonglage !!! C’est clair que de ce coté là j’ai eu beaucoup de chance, et je suis sûre que ça m’a bien aidé à “apprivoiser” la pma (même si être à une écho à 7h du mat quand on a fini le boulot à 22h c’était un peu hard). Je sais pas ce que tu fais comme boulot mais priorité à la pma et à toi, pas au boulot !!! Tu feras de ton mieux c’est sûr et j’espère que tu arriveras à ne pas trop t’angoisser.. Bon courage !!

    • Je sais et suis d’accord: la PMA en premier. Mais ces nouvelles responsabilités tombent mal. D’un côté, je m’ennuie mais je ne suis pas stressée et j’ai du temps. Mais là, maintenant, je vais avoir des missions interessantes, mais du stress et moins de temps… Mais Chef est au courant en plus, donc c’est bizarre qu’on me donne ça alors que bon…

  2. Je te comprends !!! Parce que même si de toute façon, vu qu’on a pas le choix, ça se fera quand même… c’est pas pour autant qu’on culpabilise pas… Sans nous la terre va pas s’arrêter de tourner, mais n’empêche que rien que demander à prendre une heure ça me stress pendant des jours ! On aurait ça en moins ça serait cool

    • D’un côté ça me change les idées en journée, de l’autre ça me génère du stress en plus… D’un côté, je suis contente d’avoir des responsabilités en plus, de l’autre je peux pas dire “ah non je suis en pma, laissez moi que les réservations de parking”

  3. LE GALL permalink

    pas évident de concilier tout ça, j’espère que tu pourras vivre cette période le plus sereinement possible et je pense que tu peux le dire à ton chef que tu redémarres il sera moins exigeant normalement. Pleins de courage pour cette nouvelle tentative, penses à toi

  4. Ah la la… Que ce soit dans les galères au quotidien, ou que ce soit sur les projets de fond comme tu le décris dans ton autre post, ces projets bébé contrariés par une DNLP malveillante nous font bien tourner en bourrique. Bisous Dame Lapin !

    • oui, franchement je commence à en avoir ras la casquette de devoir remettre à plus tard un rêve pour un autre qui n’arrive même pas😦

  5. Moi je rend fou mon medecin parce que je prefere prendre sur mes conges pour les fiv plutot que me faire arreter! Je culpabilise trop. Si tu veux ces responsabilites, fonce. Ton chef est au courant il comprendra surement tes petites absences. Je suis d’accord, la pma en premier mais ne laisse pas tout le reste en stand by si tu veux ce job. Tu peux peut etre reussir a compiler les deux, tu ne regretteras pas d’avoir essaye. Courage pour cette decision a prendre. Des bises.

    • Disons que je ne veux pas vraiment ce job… ça me permettra d’assoeir ma position, certes. Mais je n’aime pas mon travail, il est purement alimentaire… Donc accepter les tâches des autres ok, mais si ça me file du stress en plus, niet

  6. Oulala ça paraît bien compliqué tout ça!
    J’espère que tu réussiras à t’en sortir sans trop stresser.
    Je parle en connaissance de cause (pour FIV1 je ne me suis pas arrêtée du tout): essaye de penser à toi parce que sinon tu risques de craquer…

    • Ah nan mais c’est pas pour autant que je vais changer mes horaires! Avec mes 1h15 de trajet (aller), le lapin se pointera à 9h15 (voire 8h30 les jours de monitoring!) et à 18h-18h30 maxi, je me casse. De toutes façons, j’aurai les piqûres à 20h, donc non négociable

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

1,2,3, les Ourses et Moi

Une infertile, deux petites Ourses et la vie qui continue...

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

Après la galère d'une infertile

Comment on a gagné contre DNLP

EndoPMA

Endométriose? PMA? Me voila !

quatreenfants.wordpress.com/

Le blog d'une maman de jumeaux, option famille nombreuse

Fee du Nord

Les créations étincellantes de la fée du nord

Des amours de jumeaux

Maman solo de deux petits garçons

Pourquoi Pas Moi Bordel !!

Saga d'une meuf en PMA

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

☆ À la recherche de nos étoiles ☆

Le parcours d'une PMette déterminée

HOMEMADE PERRINPIMPIM

Tricot, couture, déco, Perrin n'arrête jamais !

September

6 months or more

Madame Cigogne nous snob !

Les déboires d'une femme en attente de bébé

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

icsi pari

Le journal d'un couple en PMA

FIV DO entre autres choses...

Entre nuages et éclaircies

lili ou comment la pma est entrée dans nos vies

Notre combat de super héros pour devenir parents

Parents de jumeaux

Papa et Maman Autrement

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

Mademoiselle K attend

L'attente de mon koala

Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA... Avec un Happy End !

Le parcours du combattant

Pour que 1+1 fassent enfin 3 (ou même 4, soyons fous !)

Être une maman sans enfant ...

ou comment malgré un ventre vide, le coeur s'exprime...

Où es-tu ma bonne étoile ?

La suite du blog "en attendant mon tour"

Le berceau vide. Après la PMA, la vie sans enfant...

5 années d'essais en espérant avoir un bébé... mais l'endométriose et l'adénomyose ont été plus fortes que nous... notre chemin se poursuivra à deux...

Après la ligne rose

Un bébé made in PMA: l'histoire continue

Ma douce PMA

Vous aider à mieux vivre avec votre AMP au quotidien

Ciconia ! T'en va pas !

Adoption et/ou PMA, telle est la question

kiffelavieenpma

parcours d'une infertile

Ma vie en pma

Journal d'une vie qui bascule dans la pma

Bibiche dans tous ses états

Découvrir à 30ans qu’avoir un bébé c’est le parcours du combattant et qu’en plus il faut un moral d’acier

Bé-béatitude

La quête du bonheur!

la cigogne en vrac

Si Dieu existe vraiment, j'espère qu'il a une bonne excuse.

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

%d bloggers like this: